Découvrir l'Humanité



2009 - 2012
  • Stacks Image 73362
  • Stacks Image 73364
  • Stacks Image 73675
  • Stacks Image 73677


Kenya
mars 2010

 

Kenya Aventura…
1er mars 2010

Une piste droite sans fin sableuse caillouteuse puis rocheuse nous amenant à un coucher de soleil et une pleine lune montante...
Avant cette bascule du jour à la nuit, des colonies de chameaux et leurs petits... Nos premières images du Kenya.

Stacks Image 73536
Très peu d'habitants sur cette partie désertique de 240 km entre Moyale (poste frontière) et Marsabit. Uniquement camions et 4x4 roulant en convoi empruntent cette piste. Ce désert de Dida Galgalu reste dangereux par des conflits, vols de bétails entre ethnies.

Nous avons eu la chance d'être embarqués avec des responsables de la région contrôlant puits, réserves d'eau et postes de police.
Deux véhicules tout-terrain se suivant...

Malheureusement, la voiture nous précédant s'est renversée, l'arbre de transmission a claqué. Les six personnes sont sorties indemnes par le toit du 4x4 spécialisé pour les safaris. Grosse sangle pour le remettre sur ses roues puis le placer sur le bas-côté avant de repartir à onze dans notre véhicule.
Première journée, première nuit... Bienvenue au Kenya !
Stacks Image 73446
Stacks Image 73448
Stacks Image 73556
Stacks Image 73559

Bloqués à Marsabit...
8 mars 2010

La saison des pluies s'est invitée, pour ne pas dire imposée, plus tôt que prévue au nord du Kenya. Marsabit, premier bourg après Moyale frontière éthiopienne-kényanne, est largement arrosé. Les pistes allant à l'ouest vers le lac Turkana sont en très mauvais état. Selon les habitants : "...the road is terrible !". Pire que les pistes à Madagascar ou au Cambodge lors de nos voyages précédents, nous espérons que non...
Nous patientons depuis une semaine souhaitant nous rendre à Loiyangalani. Quelques camions de livraison de nourriture, notamment la Croix Rouge, devraient s'y rendre... Nous pensons, malgré la pluie ce matin, quitter Marsabit en fin d'après-midi. Une douzaine d'heures de voyage si tout va bien, sinon...

Marsabit, carrefour de tribus où nous rencontrons régulièrement les Samburu. "Habari" en swahili et poignée de mains réalisée en trois mouvements sont nos mots et gestes aujourd'hui.

Stacks Image 73604
Stacks Image 73450

Magic Ngurunit...
18 mars 2010

Nous vous adressons ces quelques lignes sous le soleil d'Isiolo où nous retrouvons toutes commodités.
Après les pluies incessantes de Marsabit qui ont fait annuler tous les départs des camions en direction de Loiyangalani, départs prévus le lundi 8, la providence nous a placés face au Docteur Eva.
Traversant le désert de Kaisut avec quelques autruches et antilopes elle nous a déposés à Ngurunit, à 150 km de Marsabit.

Stacks Image 73598
Ngurunit, l'authentique vallée au pied des montagnes Ndoto, et sa large rivière dont toute la vie du village dépend. Les femmes habillées de larges colliers de perles y récupèrent l'eau, les hommes y lavent les paréos dont ils sont vêtus, les enfants y jouent.
Ngurunit où les sons sont d'une variété incroyable provenant des chameaux, des chèvres, des ânes, des chants d'oiseaux multiples, des bourdonnements de toutes sortes d'insectes et les chants des habitants principalement des "warriors" des guerriers de la tribu Rendillé-Samburu.
Des chants à toute heure du jour et de la nuit faits de vocalises aux voix graves et de frappes au sol par des sauts pour marquer le rythme.

Les Samburu, gardiens des troupeaux, exprimant leur joie devant les pluies de ces jours derniers. Elles ont permis à la nature de recommencer à verdir, ce qui est primordial pour nourrir leurs bêtes.
Stacks Image 73591
Merci à eux de nous avoir salués tous ces jours derniers. Nous avons eu la chance, le bonheur de vivre parmi eux dans ce Nord du Kenya dépourvu de touristes, là où chaque journée apporte son lot d'aventures... Nous ne nous sommes pas habitués à ce privilège "Asante sana".
Stacks Image 73611
Et merci au Docteur Eva, femme d'origine allemande, effectuant des visites régulières en brousse. Nous l'avons accompagnée et avons rencontré des jeunes Allemands et Kenyans travaillant à la construction d'un dispensaire de la mission protestante Diguna.
Grâce à leur camion, ne trouvant pas de moyen de transport, à Ngurunit ne passe que un à deux véhicules par jour ou pas du tout... nous avons pu rejoindre Isiolo, bourg au centre du Kenya.
Nous allons à présent vers les lacs Baringo et Bogoria en minibus locaux, les "matatu", puis doucement vers Eldoret.

Nous avions la grande envie de vivre ce Kenya différemment, de trouver d'autres images, d'autres émotions que celles vécues à la rencontre d'éléphants, de zèbres ou de lions... Nous sommes gâtés !
Stacks Image 73681
Stacks Image 73683
Stacks Image 73685
Stacks Image 73693
Stacks Image 73696
Stacks Image 73679
Stacks Image 73690

Mama Kimouluane
5 avril 2010

Un peu plus d'un mois au Kenya où, malgré une météo souvent désolante avec vent et pluies... des moyens de transport compliqués à trouver et un état des pistes parfois déplorable... des coupures d'électricité trop fréquentes...

Stacks Image 73642
…la construction de la case de Mama Kimouluane en pierres, terre et toit en tôle ondulée a été réalisée... c'est bien là l'essentiel !

Accompagnant dans un village de brousse Irène une jeune étudiante, dans sa tournée de mise à jour des cartes d'électeurs, nous avons rencontré Mama Kimouluane. Très naturellement, nous nous sommes tournés vers elle la voyant si démunie.
Cette dame de 87 ans très discrète ne nous a rien demandé.
La saison des pluies déjà très présente, nous avons décidé de lui offrir une nouvelle case en remplacement de sa hutte si délabrée...
Stacks Image 73644
Eldoret, à l'ouest, est notre dernière et l'une des seules villes kenyannes où nous serons passés. Nous avons vécu ce mois parmi différentes tribus dans leurs villages.

Immergés dans ces contrées lointaines
, nous avons apprécié tous ces moments partagés où la confiance, la complicité demandent du temps. Une dizaine de jours dans chaque lieu a été nécessaire pour qu'après le "karibu" traditionnel, bienvenue, vienne le :
"Habari, Jacqueline ?", tu vas bien ?
"Nzuri sana", très bien, je leur répondais.

Et dans le dernier village au bord du lac Baringo, c'était la ritournelle : "Lala salama Mama Kimouluane", bonne nuit, qui se promenait parmi les cases.

Hubert, lui, entre ramassage de pierres et caméra, apprenait le "kalenjin", dialecte de Mama Kimouluane.
Stacks Image 73621
Stacks Image 73623
Stacks Image 73628
Nous avons laissé une Mama Kimouluane très heureuse dans sa nouvelle case proche du lac Baringo...

Nous avons dit merci et au revoir au Kenya et à tous ceux qui ne sont pas dans les rubriques mais qui, par des moyens de transport le plus souvent, nous ont donné un coup de main...

Extrait de la rubrique "Les petits mots amicaux"

Je suis à l'école Saint-Louis de Cabourg et je m'appelle Marie Goetz, j'espère que vous allez bien aussi, que les autochtones sont accueillants.
Qui est Mama Kimouluane pour le village et pourquoi est-elle seule ? Vous l'embrasserez beaucoup pour moi et lui direz que je pense beaucoup à elle.
Je pars à l'école, il est 8 heures 30 du matin, j'embrasse toute la classe pour vous.
48 joues à embrasser.
Marie
ps. avez-vous besoin de quelque chose ???

Stacks Image 73487
Stacks Image 73673

et maintenant
un clic par ci… un clic par là…
à votre tour de leur sourire !

 

"Paroles d'Hippos"

 
 
 
 
 
 
 

Lala Salama Mama Kimouluane

Détails dans la rubrique "Aider sans détour"

 

La joie de Mama Kimouluane

Détails dans la rubrique "Aider sans détour"

 

"Au revoir Kenya"

. COMMENTAIRES DISQUS
Si vous n'avez pas d'identifiant Disqus, Facebook, Twitter ou Google, vous pouvez tout de même écrire un commentaire "en tant qu'invité(e)"...

- Cliquez dans "Commencer / Participer à la discussion" pour écrire votre message
- Ensuite sous votre message, renseignez votre nom, puis seulement votre courriel
- Cocher les cases suivantes, sauf la troisième si vous le souhaitez
- Cliquez sur la flèche pour valider votre commentaire

...et au bout du compte, Jacqueline et Hubert seront ravis de vous lire... et de vous répondre !

Photo Jacqueline et Hubert

© 1999 - 2021 Jacqueline Gout / Hubert Dan