Découvrir l'Humanité




 

1b

24 heures dans les nuages…
du 27 au 28 juin 2017

6 aéroports, 4 escales !!!

              10h45 décollage à Paramaribo avec une équipe de volleyeurs, tous en rouge et plein de sourires comme cette hôtesse.

2b


Nous regardons une dernière fois ce fleuve Surinam…

3b


12h30 une halte sur l’île de Trinidad où tous nos joueurs descendent avec leur coupe gagnée lors d’un tournoi contre une équipe du Surinam. Une demie-heure plus tard, nous re-décollons vers Curaçao et atterrissons à 14h20.

4b


Une nouvelle compagnie, Avianca, va nous mener au bout de ce mini périple.

5b


Quelques heures d’attente et… 19h30 départ pour Bogota en Colombie où nous arrivons à 21h30.
Grand confort dans cet aéroport…

6b

7b


La nuit s’installe doucement et est bien là quant à 1h30 nous repartons avant d'atterrir à San José au Costa Rica à 3h30.
Minuit ici, trois heures de décalage, et étonnant de voir cet employé placer ses fèves de cacao au beau milieu du magasin.

8b


Bonheur de dormir sans souci de bagages puisque nos sacs nous suivent… nous l’espérons, de pays en pays.

9b

10b

11b


Je m’amuse à suivre ce voyageur équipé de son chapeau et de son hamac… Arrivée prévue à 8h30 à Guatemala City !

12b


Entre terre et ciel les premières images du Guatemala…

13b

Au hasard d'une radio guatémaltèque…

  • Charmante hôtesse de la Surinam Airways

  • Approche du Guatemala

  • Curaçao, une île des Caraïbes

  • Prêts à s'envoler de Paramaribo

  • Aéroport de Bogota en Colombie

  • Sympathiques ces gars du tarmac en Colombie

  • Aéroport de Bogota en Colombie

  • Aéroport de San José au Costa Rica

  • Aéroport de San José au Costa Rica

  • Aéroport de San José au Costa Rica

  • San José au Costa Rica

  • Le Surinam vu du ciel

  • Aéroport de San José au Costa Rica

  •  Carte Guatemala dans le Monde

    (Pour zoomer... clic sur + en haut à gauche / ou double-clic sur la carte)

Stacks Image 46798

Le Guatemala dans le Monde… clic sur la carte 


Merci pour votre soutien…
. Antigua
Casa Cristina
. San Marcos de La Laguna
Bungalows Vistas de Pasajcap
. Chichicastenango
Hôtel El Mashito
. Sacapulas
Hospedaje Tujaal
. Nebaj
Hôtel Monte Real
. Todos Santos de Cuchumatan
Casa Familiar
. Jacaltenango
Hôtel Qanil
. Santa Elena - Isla Flores
El Mirador del Lago
. Esquipulas
Hôtel Don Francisco

 


Antigua la belle
du 28 juin au 5 juillet 2017

14b

              Antigua, ville marquée par ses rues pavées. Rues et ruelles à angles droits où la conduite se fait tout de suite différente après la grand-route depuis l’aéroport, mais pour l’œil ces pavés sont magnifiques.
À l’angle de l’une d’elles, un parfum de café m’attire. "11 Quetzals le café, cher, me dit Hubert." "Tant pis, je t’attends là avec les sacs." (1€ = 8 Q)
Excellent café servi sur la seule petite table où des fèves de cacao sont posées. L’employée se remet à écosser les fèves. Première leçon d’espagnol en direct pour moi, j’apprécie !
Hubert fait un saut : "J’attends la propriétaire de la Casa Cristina."

15b


Il va, pendant ce temps, sur les conseils de ma nouvelle amiga voir l’hôtel Merced. Un très bon prix lui est proposé après ses explications de long voyage, de site… Mais il a une préférence pour l’emplacement de l’autre posada à cause de la terrasse qui offre un beau tour d’horizon sur Antigua.
Il fait affaire avec Rosario, la charmante propriétaire de la Casa Cristina.

16b

Je suis tout de suite ravie de son choix. Placés au 2ème étage, trois chambres à cet étage, une petite salle de détente vitrée avec café et thé à volonté et… ce petit escalier pour atteindre la terrasse toute fleurie. Géraniums, bougainvillées, fushias, chrysanthèmes, impatiences, hibiscus… exotiques ou non, toutes sont belles. Et cet endroit nous promet de bien jolis moments…

17b

18b

Balade de quelques jours à Antigua…


201b

202b

À deux pas de notre hôtel, La Merced imposante église qui, après nous avoir charmés le soir, le fait encore quand nous y entrons.

203b

La 5ème rue et la grande arche, El Arco de Santa Catalina, où nous piétinons un long moment gentiment. Photos photos photos…

204b

205b

Continuant dans cette même rue, elle nous amène à une placette ombragée entourée d’arcades, du Palacio de los Capitanes Générales et de la Cathédrale. Énormément de monde. Des vendeurs et vendeuses en tous genres…

206b

207b

Ces femmes sillonnent toutes les rues d’Antigua. Debout à l’angle des rues, assises sur le trottoir, faisant les cent pas devant les églises, elles sont omniprésentes tout au long de la journée.

208b

Très jeunes, des petites filles et leurs bracelets tressés sont là également. Un coup d’œil des mamans vers leurs petites et immédiatement les gamines filent vers les éventuels acheteurs.

209b

En douceur ce lavoir, on ressent toute son histoire, toute sa vie…

210b

211b

212b

À l'angle de l’une de ces rues grouillantes de monde, je me dis qu’il y a autant de vendeurs que d’acheteurs. Cela crée des petits groupes qui regardent, touchent les étoffes, marchandent. Un temps est donné pour ces mini-transactions. Pas de course effrénée comme dans une rue parisienne. Non, là, chacun avance à son rythme selon qu’il visite, qu’il cherche à vendre, qu’il se pose à la porte de sa boutique ou de son restaurant, qu’il fasse une photo… Ce que fait Hubert bien sûr.

213b

Chaque journée nous amène un peu plus loin dans la ville. Chaque église nous font nous poser, parfois comme abri quand la pluie s’impose trop franchement.

214b

215b

Et, aujourd’hui samedi, jour de grand marché ! Mais Hubert veut repasser devant la Merced pour une ultime photo. Et là, entre deux voitures, des messieurs, des garçonnets enfilent gilets vestes, les femmes leur placent leurs cravates… elles-mêmes sont très élégantes…? Nous entrons dans la Merced. Au pied de l’autel, une robe longue couleur ivoire et sa traîne. Belle mariée. Un micro leur est tendu et l’affirmation d’une vie à vivre à deux est entendue par tous ! Nous les laissons à leur bonheur ainsi que leurs invités.

216b

Le marché à présent. Tous sont assis, exposant fruits légumes dans un espace très large proche de la station de bus. Ils s’abritent sous des parasols, aujourd’hui le soleil est bien là.

217b

218b

Les fleuristes, regroupés, confirment mon étonnement ayant vu dans les rues alentour des personnes avec des bouquets de glaïeuls, de roses…


219b

Nous avançons doucement parmi eux et démarrons ainsi les allées recouvertes de tôle.

220b

221b

222b

Ce qui est amusant, première fois que nous remarquons cela, ce sont les marchands qui déambulent parmi les étals. Un mannequin au bout du bras pour vendre jean et t-shirt, ou les bras chargés de rallonges électriques de toutes les longueurs, ou des briquets, allumettes pour un autre… En avançant, tous crient le nom de leurs produits. Un grand brouhaha dans l’étroitesse de ces allées.

223b

Un arrêt pour des femmes confectionnant des tortillas. Quelques photos et promesse de Facebook avec l’une d’entre elles.
Bien chargés de papayes, de litchis à coques rouges, de mangues à peau verte, jaune, orangée, nous déposons le tout dans notre chambre et la flânerie reprend.
Antigua est surprenante, chaque sortie offre sa nouveauté. Une ruelle a toujours quelque chose à vous offrir.

224b

Et, quand en plus vous êtes dans la 5ème, "El volcano de Agua" vous propose un fond d’écran magique changeant au fil de vos pas. Chaque journée passée au hasard va nous apporter un lot de surprises.
Étonnantes aussi ces réactions quand Hubert, par exemple, se place de l’autre côté de la rue et s’apprête à photographier un ancien portail et bien non seulement les piétons mais les voitures s’arrêtent, même le chauffeur d’un camion a stoppé avant son appareil…

225b

Ah, cet appareil si souvent sorti. Hubert se dit trop gourmand parfois car d’un cadrage identique, une dizaine de prises peut-être faite et, après, il faut trier…

 


Vivre quelques années en arrière
à Santa María de Jesús
3 juillet 2017



              Extrait de l’un de mes carnets de voyage…
Renseignements demandés au premier monsieur qui passe près de la station de bus à Antigua : "Le nom du village dans le creux là-bas à droite du Volcano de Agua" "Santa María de Jesús" "Et le bus pour…" "Celui-là, devant vous."
Un "buenas tardes" partagé et ça démarre.

Pratiquement tous descendent au terminus atteint par de bons virages en hauteur dix kilomètres plus tard. Beaucoup de sourires, même si nous sommes un peu plus remarqués qu’à Antigua.
Nous nous retrouvons sur la grand-place face à l’église. Un semblant de marché avec quelques vendeuses de fruits et légumes mais surtout une sorte de braderie autour du monument, une large croix en pierre. Des vêtements, quand chacune défait son baluchon, sont étalés au sol. Des chaussures, de la vaisselle… tout cela en petites quantités. Les habitantes se déplacent en groupe au fur et à mesure que quelqu’un ouvre son trésor.

Inutile de préciser que toutes sont habillées de façon traditionnelle et les petites, toutes petites, sont craquantes dans leur chemisier rentré dans une jupe maintenue par une large ceinture avec par-dessus un tablier.
16h30, sortie des élèves du collège qui donne sur cette même place. Les garçons, chemisette bleue pantalon noir, mais les filles toujours habillées traditionnellement. Des musiciens devant l’église finissent de créer une belle animation.
Depuis 15h que nous sommes là, toujours au même endroit, de plus en plus de monde, de vendeurs qui s’installent. Une dame a beaucoup intéressé Hubert réalisant sur place des pancakes. Elle y met un filet de miel. Il en est à son quatrième…
Je demande à une nouvelle jeune femme qui vient placer son étal d’haricots verts et de courgettes si ce monde est dû au lundi… "Non, le mardi et le vendredi, jours de marché, il y a beaucoup plus de monde." Une grand-mère la rejoint et s’assoit près de moi avec des pêches, elle m’en offre une.

Des avocats achetés avant de descendre une rue où nous avons remarqué, en bus, une placette et son lavoir. De grandes cuves dans laquelle chaque femme lave, frotte et rince. Un travail d’un autre âge et elles sont nombreuses. "40 Quetzals une couverture et 10 un jean, me dit l’une d’elles" (1€ = 8 Q)
Une autre m’explique qu’elles amènent le linge chez elle pour le faire sécher. J’imagine le poids de ce linge mouillé…
Et c’est un bus jaune, le même qu’à l’aller, qui nous récupère devant les lavoirs. Muchas gracias, je leur crie par la fenêtre après avoir glissé dans la main du fils de la plus bavarde quelques bonbons. Les grands virages sont repris, je repense à ce sonneur et ses trois cloches, cela a duré cinq bonnes minutes…


 


Une carte postale ce lac Atitlán !
du 5 au 28 juillet 2017

19b

              Nouvelle habitude à prendre au bord du lac à San Marcos La Laguna. De chaque ponton de bungalows particuliers, en plus de ceux des villages, vous pouvez héler les "lanchas" et ces bateaux accostent…

20b


21b


Avec un grand merci à Eric et Carolina pour ce grand privilège à Pasajcap proche de San Marcos La Laguna et à Canella, superbe chienne, qui nous a gentiment adoptés.


22

Commencement de la magie du lieu… En plus du lac, le volcan San Pedro, le volcan Tolimán et le volcan Atitlán culminant à 3 537 m, mais aussi le volcan Acatenango et le volcan Fuego qui va tenir en éveil Hubert…

23b

24b

Quand le ciel et le lac sont reliés… ou quand les nuages s’en mêlent…

25b

26b

Chaque matin, chaque soir ont été cadeau sur cadeau…

27b

28b

Lever de soleil ou lever de pleine lune.

29b

30

Toujours la lune et non le soleil…

31b

Même la nuit, avec l’éruption du volcan Fuego, Hubert avait son objectif.


32b

Les fumeroles du Volcan Fuego au petit matin…

33b

34

Ou encore quand, pendant près d'une heure, un magicien nous offre un de ces rares orages magnétiques curieusement muets, sans tonnerre…



La pluie, elle-même, était un spectacle.




Puis, jouer à cache-cache près de Tzununa !

35b

Et rencontrées…

36b

37b

Ou entre San Marcos, San Pedro La Laguna, Santiago, Santa Cruz…


38b

39b

40b

Et les pieds de mon globe-trotter !

41b

 


Villages des Cuchumatán
du 28 juillet au 10 août 2017

400b

              Ça y est, Chichi, c’est parti ! Chichicastenango fait partie de ces noms inscrits sur des cartes qui intriguent, qui émoustillent, qui donnent envie d’aller voir. Et, nous n’allons pas être déçus.
À Chichicastenango, cette vue sur ce cimetière va nous être familière pour rejoindre notre hôtel Mashito. Hôtel très familial, une des filles du propriétaire, institutrice à Chichi, vit aussi dans cette maison au patio à ciel ouvert très fleuri.

401b

402b


Lieu de mon café au cœur du marché, placez-moi à la place du petit garçon en chemisette bleue. Tôt le matin, j’apprécie les sons bien vivants des tapotements des mains pour la confection des tortillas, celui des couteaux pour des lamelles de carottes et de choux, celui des pieds pour des casiers de pêches en grand nombre.
Quand les rires des jeunes cuisinières sont trop forts, la dame près de moi les rappelle à l’ordre et les rires étouffés continuent… Pas bien méchante cette femme.
Peu de clients à 7h sauf ce monsieur revu plus tard. Remarquez son pantalon et sur-pantalon, sa veste, son sac et son chapeau.


403b

Un marché à Chichi très actif donc dès les premières heures et encore plus le dimanche…

404b

405b

406b

408b

409b

410b

Mignons tous les deux, non ?

411b

Gros plan sur la ferveur de la plupart de ces habitants, femme ou homme… Hubert a suivi de près ceux qui, à genoux, parcourent toute l’église, des visages implorant, grimaçant… et ceux qui ressortent à reculons… vingt bonnes minutes pour chacun d’entre eux.


412b

413b

414b

415b

416b

Chaque village a ses églises, comme à Sololá, dernière de ces photos.
Mais ci-dessous à Sacapulas, c’est la feria qui nous fait nous amuser comme tous ! Dès le matin 6h, alors qu’une jolie brume très vaporeuse glisse entre les collines les mettant toutes en relief et que le ciel laisse quelques taches bleues parmi ses nuages, très vite le soleil vient éclairer le pont. Un pont à la Eiffel qui a toute sa raison d’être. Il n’est pas là pour "faire joli", non, il relie véritablement les villageois entre eux. Les allées et venues ne cessent pas sur ce pont piétonnier.
L’achat d’une casquette a son importance quand on sait l’attente sous le soleil qui est à prévoir.


420b

421b

Attente qui nous permet d’apprécier toutes ces tenues et coiffes bien différentes d’un village à l’autre. Visionnant les photos, nous avons reconnu certaines de ces dames. Nous étions dans le même hôtel, elles accompagnaient fils et petit-fils, danseurs masqués.


422b

423b

424b

Donc, nous patientons…


425b

426b

Petite demoiselle aussi… Une fois par an cette grande fête de cinq jours !

427b

Prêts pour l’un des grands shows !!!




Une belle complicité avec ce groupe qui n’hésite pas à travailler dans toutes les conditions, quand on sait que "Los Internacionales Conejos" se produisent sur de grandes scènes… Beaucoup de simplicité et d’élégance parmi ces musiciens.
Merci à eux, nous les avons suivis dans toutes leurs interventions dans la ville jusqu’à leur dernier show avec nos sacs dans le dos !

Et un feu d’artifice de 30 minutes non-stop qui ferait pâlir bien des grandes villes françaises, dit Hubert !



430b

Une semaine à Nebaj, à l’hôtel Monte Real, où là encore une feria s’annonce, celle du 15 août. Arrivés le 5, nous voyons la plupart avec pinceaux et seaux de peinture… Por qué ? Le moindre édifice administratif ou la plus petite boutique font peau neuve pour l’occasion !
Nous venons souvent sur cette place.


431b


À nouveau des costumes traditionnels, femmes et hommes, dont la couleur rouge me plaît beaucoup.


432b

433b

Ces jeunes cireurs et leur boîte de travail…

434b

Ils sont nombreux sur cette place à gagner 2 Quetzals par paire de chaussures, soit 0,25 €.

435b

436b

J’ai sympathisé avec Catarina, seule fille qui fait partie de ce petit clan, tout comme Hubert s’est rapproché de Nico.

437b

Acul, décrit comme le village au meilleur fromage… Nous l’avons acheté et nous sommes régalés… Après ces images, vous aurez compris pourquoi, la matière première est bien là !



Chajul, village dont les toitures vous emportent tout comme les métiers à tisser.

440b

441b

Pas une femme n’a les mains vides, toutes tissent ou brodent…

442b

443b

Chaque jour aussi, elles amènent une bassine de maïs, repartent avec l’équivalent en farine et confectionnent les tortillas. Coutume immuable comme leurs vêtements. Ici aussi le rouge est la couleur prédominante.

444b

 


Un monde à part à Todos Santos Cuchumatán !!!
du 11 au 16 août 2017

              Todos Santos à 2500m d’altitude, nous adorons. Et pour ce dernier article au Guatemala, longue vidéo. Laissez-vous baigner comme nous dans ce monde à part. Amabilité, simplicité et naturel sont présents chez tous ces "petits clowns", comme les surnomment gentiment Hubert. Petits ou grands du professeur, au pharmacien, au maçon, à l'éboueur, à l'élève, tous portent ce costume… et tous majoritairement appartiennent à l'ethnie Mam, issue des mayas.


. COMMENTAIRES DISQUS
Si vous n'avez pas d'identifiant Disqus, Facebook, Twitter ou Google, vous pouvez tout de même écrire un commentaire "en tant qu'invité(e)"...

- Cliquez dans
"Commencer / Participer à la discussion" pour écrire votre message
- Ensuite sous votre message, renseignez votre
nom, puis seulement votre courriel
- Cocher les
3 cases suivantes
- Cliquez sur la flèche pour
valider votre commentaire

...et au bout du compte, Jacqueline et Hubert seront ravis de vous lire... et de vous répondre !

Photo Jacqueline et Hubert

  • Rencontre dans l'une des rues d'Antigua

  • Vue de la chambre de chez Casa Cristina

  • Terrasse de chez Casa Cristina

  • 5ème rue d'Antigua

  • Tout est écrit...

  • La Merced à Antigua

  • La Merced à Antigua

  • 5ème rue d'Antigua

  • 5ème rue d'Antigua

  • La Merced à Antigua

  • Parc central à Antigua

  • Parc central à Antigua

  • Cerro de la Cruz à Antigua

  • Cerro de la Cruz à Antigua

  • Tanque La Unión à Antigua

  • Une rue d'Antigua

  • Cathédrale d'Antigua

  • Église San Francisco El Grande à Antigua

  • La Merced à Antigua

  • Tanque La Unión à Antigua

  • Marché à Antigua

  • Marché à Antigua

  • Marché à Antigua

  • Marché à Antigua

  • Marché à Antigua

  • Fumerolles du Volcan Fuego - Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Tortillas sur le marché à Antigua

  • Rue à Antigua

  • Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Ponton de Vistas Pasajvap - Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Vistas Pasajcap - Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Vistas Pasajcap - Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Marché à Antigua

  • Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Lever de soleil - Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • San Pablo La Laguna - Lac Atitlán

  • Lever de pleine lune - Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • 5ème rue d'Antigua et son Volcano de Agua

  • Lever de pleine lune - Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Éruption du Volcan Fuego - Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Tzununa - Lac Atitlán

  • Fumerolles du Volcan Fuego - Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Attentionnées pour traverser... à Antigua

  • Tzununa - Lac Atitlán

  • Marché de Chichicastenango

  • Lever de soleil - Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Tzununa - Lac Atitlán

  • Lever de pleine lune - Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • San Marcos La Laguna - Lac Atitlán

  • San Pablo La Laguna - Lac Atitlán

  • Marché de Chichicastenango

  • Lac Atitlán San Marcos La Laguna

  • Èglise de Santo Tomas à Chichicastenango

  • Chichicastenango

  • Hôtel Mashito - Chichicastenango

  • Marché de Chichicastenango

  • Marché de Chichicastenango

  • Èglise de Santo Tomas à Chichicastenango

  • Marché de Chichicastenango

  • Marché de Chichicastenango

  • Marché de Chichicastenango

  • Marché de Chichicastenango

  • Marché de Chichicastenango

  • Feria de Sacapulas

  • À Chichicastenango

  • Èglise du Calvaire à Chichicastenango

  • Èglise de Santo Tomas à Chichicastenango

  • Cathédrale de Sololá

  • Sur le pont de Sacapulas

  • Sur le pont de Sacapulas

  • Feria de Sacapulas

  • Sacapulas

  • Feria de Sacapulas

  • Feria de Sacapulas

  • Métier à tisser à Chajul

  • Sacapulas

  • Èglise de Nebaj

  • Nebaj

  • Parque Central de Nebaj

  • Parque Central de Nebaj

  • Cireur au Parque Central de Nebaj

  • Cireurs au Parque Central de Nebaj

  • Catarina à Nebaj

  • Nico au Parque Central de Nebaj

  • Chajul

  • Chajul

  • Métier à tisser à Chajul

  • Farine de maïs à Chajul

  • Peds d'un globe-trotter caennais !

© 2017 - 2018 Jacqueline Gout / Hubert Dan