Découvrir l'Humanité




 

1c

Cartagena de Indias

du 29 janvier au 8 février 2018

             Les palenqueras, ces belles vendeuses en habits traditionnels tout aussi colorés que les fruits qu’elles proposent, donnent le ton de la ville.

3c

2c

Ville aux ruelles, façades, balcons… comme celle-ci avec au fond la Catedral Basilica Santa Catalina de Alejandría.

4c


5c


El Castillo de San Felipe de Barajas, vu du toit-terrasse de notre hôtel, est la plus grande forteresse construite par les Espagnols pendant leur période coloniale.

6c


L’Hôtel El Pedregal, superbement situé au cœur des habitants du quartier Guetsemani et qui, à pied, vous laisse découvrir murailles et édifices.
Autre détail qui a offert à Hubert un joli parfum… celui de sa Normandie natale. Ouistreham étant la ville de ce super hôtelier.

7c

8c

Autres images encore avec cet océan partagé par tous…

9c

10c

Des sculptures en métal de-ci de-là sur les places, devant des églises, des restos…

12c

13c

L'India Catalina, de l'ethnie calamarí, est capturée en 1509 à l'âge de quatorze ans et conduite à Saint-Domingue. Elle est alors élevée suivant les coutumes espagnoles et convertie au christianisme.

14c


Selon Wikipedia : Catalina revient sur sa terre d'origine en 1528 avec le conquistador Pedro de Heredia pour servir d'interprète.
Elle peut revoir sa famille et obtient la soumission de sa propre tribu mais se marie ensuite. Alonso Montañez, neveu de Pedro de Heredia, l'emmène de façon définitive à Séville sans possibilité de revoir sa terre d'origine.
L'India Catalina est présentée comme l’intermédiaire pacificateur entre troupes espagnoles et populations indiennes.

15c


Autre drame d’aujourd’hui, cette manifestation et cette banderolle :
Solidarité avec les familles des policiers et des vigiles assassinés par des terroristes.
En effet, deux jours avant notre arrivée à Cartaghène des Indes, cinq policiers ont été tués et 41 autres blessés dans l'attaque à l'explosif d'un commissariat à Barranquilla.

Toujours à voir, à entendre, à écouter… Se laisser surprendre à Cartagena de Indias.

11c

 


Quel fleuve, ce Río Don Diego
du 9 au 11 février 2018

201b

             Dès la descente du bus, à une vingtaine de kilomètres de Palomino, le Río Don Diego nous a enchantés en passant sur ce pont…

202b

203b

Ce fleuve nous a amené vers un ailleurs si simple, si dénué d’artifices, juste en suivant un sentier qui chemine en haut, en bas…

204b


205b


et mène à des plantations de cacao, bananiers et quelques cases…

206b


…ainsi que vers certaines habitantes si petites et si travailleuses. Rien ne les détourne de leur chemin si ce n’est un pied maladroit.



207b


Une rive est réservée aux Indiens Tayrona. Personnes qui imposent le respect, leur discrétion est si grande. Nous les avons rencontrés et chuchoté des bonjour…

208b

209b

Ces Indiens vivent en totale autarcie économique et intellectuelle. Leurs traditions, leurs rituels sont caractérisés par un rapport très fort et très sensitif à la terre. Ils se sentent encore de nos jours gardiens de la terre qu'ils considèrent comme sacrée. Ils se protègent du monde occidental industrialisé. Leurs cases sont à quelques heures de marche…


210b

C’est ce que nous explique ce jeune homme qui, étonné de nous voir de ce côté, nous propose de nous ramener jusqu’au pont avec l’accord de Jonathan, le piroguier.
À notre tour, nous lui racontons l’occasion que nous avons eue d’observer deux toutes jeunes filles de cette ethnie Tayrona le nez à la fenêtre d’une boutique regardant la télévision, objet inhabituel…


211b

Si heureux de bavarder… Nous oublions le chien !


212b




Douce soirée à Palomino avant une seconde journée près de ce Río Don Diego.


213b


Cette fois en allant en lancha avec Jonathan de l’autre côté.




Vers l'estuaire où le fleuve se jette dans la mer des Caraïbes.


214b


Le verbe jeter n’est pas exact car c’est justement très en douceur que la fusion opère.

215b


216b


Les oiseaux sont de superbes traits d’union et l’entente entre le ciel et l’eau donne le sentiment d’obtenir les couleurs les plus pâles pour adoucir encore ces entrelacs.


217b


218b


Manger une papaye devant un tel panorama, même si ces fruits sont toujours bons, offre un petit goût d’exceptionnel.

219b


220b

 


Cabo de la Vela, une beauté sauvage !
du 12 au 25 février 2018

             Cabo de la Vela… Cap situé sur la péninsule de Guajira, région la plus au nord de la Colombie, de l’Amérique du Sud.
De la luxuriante verdoyance des rives du Don Diego, nous nous retrouvons dans un désert paraissant hostile à ses habitants sans eau courante et quelques heures seulement d’électricité…
Puis, l’océan, les falaises, les dunes, la lagune de sel nous ont embarqués…



Aujourd’hui, nous abordons notre descente vers le sud de la Colombie en direction de la frontière équatorienne à 2000 km de là. Ce cap vers le Sud sera notre constante puisque notre périple doit nous conduire à Ushuaia, la ville la plus au sud du continent américain… à 10 737 km par le chemin le plus court !!!

Après quelques jours à Riohacha avec un renouvellement de chaussures, Aguachica et une journée à Gamarra.

Gamarra, sur les rives de la Magdalena, où nous empruntons une piste au paysage semi-désertique en ce mois de février…

301b

À chacun de trouver sa place…

302b

303b

À chacun de passer sur ces passerelles de fortune…


304b


305b


de pêcher, de flâner…

306b

307b

 


Barichara, étape si plaisante
du 26 février au 4 mars 2018


308b


Jeux de descentes et de montées pour les yeux et pour les jambes…


309b


310b


La Cathédrale de l’Immaculée Conception, offrant ses chaudes couleurs de pierres et sa toiture de poutrelles d’une grande douceur. Les hirondelles l’ont bien compris et ajoutent encore au plaisir de rester assis au fond.

311b

312b

Plaisir renouvelé à chaque angle de rue !

313b

314b

La chapelle de Jesús Resucitado. Là aussi ces tons intenses…

315b

La même, côté cimetière.


316b


Celle-là encore, Santa Bárbara est son nom !


317b


Charmante postière, non ?


318b


Et ces gamins qui ont chanté auparavant avec leur classe, j’ai pu les écouter puis Hubert est arrivé avec son appareil…

319b


À Barichara, si même les véhicules se mêlent d’être photogéniques, comment résister…

320b


321b


322b


323b


324b


Ce petit couple, nos seuls voisins. Leur nid coincé entre deux poutres de la terrasse…

325b


Et oui, un hôtel uniquement pour nous. Martha-Lucia nous laisse même les clés de la porte extérieur après nous avoir préparé une jolie chambre.

326b


Patio intérieur, coin-cuisine, terrasse donnant sur jardin… Moi qui lit actuellement
Guide des égarés de Jean d’Ormesson, je me sens vraiment comme mise de côté dans ce monde si dur, si sanglant dès que je lis les actualités.
Et l’indécence d’avouer ce bonheur au cours de notre voyage, comme d’autres précédemment, me fait encore et encore me questionner… Mais ça c’est une autre histoire, nous en parlerons à notre retour.

327b


Depuis Barichara, le Camino Real, une ancienne voie reliant Barichara à Guane.


328b


Un sentier pavé de 9 km qui traverse une vallée aux cactus et arbres aux formes étranges parfois.

329b


330b


331b


Puis, le canyon Chicamocha, depuis Panachi, et ce monument qui nous enchante. Comment réaliser les clichés pour démontrer au plus près ce que nous avons ressenti…

332b


Le monument à la Santandereanidad est une allégorie à la révolution communiste. Elle représente le moment historique dans lequel le procès d’indépendance de la Colombie a commencé au cours du premier quart du XIXe siècle.

333b


334b

335b

Vue du canyon Chicamocha une fois arrivés au-dessus, grâce à ce téléphérique de construction française, avons-nous appris…

336b


Au soleil couchant, nous retournons près de ces sculptures…


337b


En octobre 2006, 35 figures en bronze, crées par Maître Luis Guillermo Vallero, sont posées sur la base représentant une feuille de tabac de 24m de large et 37m de long.
Belle vue d’ensemble !

338

 


Les aimables Payanés de Popayán
du 7 au 10 mars 2018


              Grand-place piétonne de Popayán… colorée, vivante tant par les gens qui y circulent que par sa variété d’arbres et d’hibiscus jaune, orange et rouge.

501b


502b


Où le mécontentement se montre avec beaucoup d’humour !

503b

On marche, on vend, on achète, on mange !

504b

505b

506b

507b

Tout le monde a son bout de trottoir…


508b


509b


510b


Et l’on n’oublie pas d’être aimable. Exemple de cette jeune fille qui m’offre à brûle-pourpoint ces fleurs.

511b


512b


Et ce jeune homme qui me fait goûter des lamelles de coco baignées dans du miel…


513b


Et le photographe a droit a sa glace !!!


514b

 


Silvia en "Pays Guambia"
du 11 au 18 mars 2018


              Belle parenthèse à Silvia. Je parle souvent des "premières fois" qui nous poussent au voyage.

515b


516b


Les chapeaux, les vêtements, les sacs créant des attitudes inhabituelles, tout est première fois à Silvia.

517b


518b


519b


Ces personnes sont désarmantes de naturel. Des Laurel et Hardy en chair et en os !


520b


De jolies écolières… Maman Guambiana mais uniformes aux normes de l’école.


521b


Et il n’est pas rare de croiser des cavaliers dans les rues de Silvia…


522b


523b


La Casa Coop Indigena, la boutique d’Hubert. Il y achète son demi-litre de lait régulièrement.

524b


525b


Deux moyens de transports les chivas, ces bus si colorés aux demies-portes, et des 4x4 collectifs remplis de promesses de moments uniques.

526b


527b


528b


529b


560b


Le but de la première balade est de se retrouver au bord de ce lac. Hubert est satisfait de cette photo avec nos deux guides.

530b


Et oui, dès le début, deux chiens nous ont adoptés et suivis pendant cette dizaine de kilomètres.

531b


532b


Et les deux balades suivantes, ils étaient prêts à nouveau. Nous étions ravis.


533b


534b


535b


Conversation autour de superbes vaches, vues sur différentes hauteurs dans les prés, avec ce fermier…

536b


537b


"Normanda est le nom de leur race, dit-il." Hubert souligne à cet éleveur qu’il est né dans la région de ces vaches. Ce monsieur répète "Normandie", ravi de connaître l’origine de ses bovins.

538b


Signes amicaux et sourires enchainent de la part de ces Guambianos.


539b


540b


À pied ou à moto… Grand plaisir pour nous deux.


541b


542b


Tour au marché de Silvia le mardi.


543b


Hubert, l’œil dans l’objectif… Moi, sur ces marches, j’y serais restée des heures… J'y suis restée des heures.

544b

545b


Marché qui fourmille mais de façon très ordonnée. Chaque section est bien définie : vêtements, chaussures, plantes médicinales, droguerie, vaisselle, épicerie, graineterie, boucherie, fleurs, fruits et légumes.

546b


547b


Toutes ces communautés vivant aux alentours font le déplacement pour ce marché.


548b


549b


Deux journées à La Campana, à une petite heure de Silvia.


550b


551b


552b


561b


À nouveau, des échanges au sujet des animaux ou des plantations.


553b


554b


555b


Ah, ces pavots qui font tant parler d'eux, pourtant si jolis, si fiers de grimper vers le soleil. Ces fleurs parmes ou rouges au sommet de leurs tiges aux feuilles dentelées d'un vert si tendre ne méritent pas cette guérilla entre hommes.

556b


557b


Et… une école primaire, et…


562b


563b


…Et, l'envolée de gamins en costumes traditionnels nous stoppent. Je ressens cette seconde magique d'un rideau de scène qui s'ouvre vous offrant un ailleurs insolite.

558b


L'instituteur s'avance vers nous. Philippe se présente, nous serre la main et gentiment me répond : "Entre 5 et 8 ans, la majorité a 6 ans."

559b


À la hauteur de ces petits visages, je commence à chantonner la la la puis doucement frappe dans mes mains… Des fillettes me suivent… Vingt à vingt-cinq minutes de chansonnettes entamées la plupart du temps par Anne-Elisabeth.
Comme en tous moments d'exception, Hubert passe de vidéos à photos, de gros plans à vue d'ensemble. Des "ungua ungua", merci, vont être dits des deux côtés.



Bien conscients de la rareté de ces rencontres, cela nous émeut de voir cette photo prise par Patrice, le frère d’Hubert, trente ans plus tôt…

571b

 


Ipiales, ville frontalière avec l'Équateur
du 20 au 24 mars 2018


              Ipiales, dernière ville colombienne, la frontière de l'Équateur est à dix minutes… La Plaza 20 de Julio et sa Cathédrale.

564b


La Plaza La Pola, plus populaire, beaucoup d'allées et venues devant cette charmante église, l'Iglesia San Felipe.

565b


566b


Impossible de ne pas se rendre vers ce Sanctuaire de Las Lajas si proche d’Ipiales. Étonnamment et agréablement, un lieu gratuit.

567b


568b


Sa crypte, réservée aux confessions, mérite qu’on s’y arrête car surprenante par ces effets lumineux sur chaque pilier carré de pierres grises.

569b


Je suis toujours amusée de l’inventivité et de l’audace de certains architectes mêlant la blancheur de la statue du Christ à ces lumières de discothèque qui se fondent.

570b

. COMMENTAIRES DISQUS
Si vous n'avez pas d'identifiant Disqus, Facebook, Twitter ou Google, vous pouvez tout de même écrire un commentaire "en tant qu'invité(e)"...

- Cliquez dans
"Commencer / Participer à la discussion" pour écrire votre message
- Ensuite sous votre message, renseignez votre
nom, puis seulement votre courriel
- Cocher les
3 cases suivantes
- Cliquez sur la flèche pour
valider votre commentaire

...et au bout du compte, Jacqueline et Hubert seront ravis de vous lire... et de vous répondre !

Photo Jacqueline et Hubert

Toto La Momposina "Oye Manita"

  • Ruelle de Carthagène des Indes

  • Vendeuses de fruits, les palenqueras - Carthagène des Indes

  • Vendeuses de fruits, les palenqueras - Carthagène des Indes

  • Ruelle de Carthagène des Indes

  • El Castillo de San Felipe de Barajas - Carthagène des Indes

  • Toit terrasse de l'hôtel El Pedregal - Carthagène des Indes

  • Hôtel El Pedregal - Carthagène des Indes

  • Hôtel El Pedregal - Carthagène des Indes

  • Buildings de Carthagène des Indes

  • Bonne pêche, mais pas pour tout le monde...

  • Iglesia San Pedro Claver - Carthagène des Indes

  • Place de Carthagène des Indes

  • India Catalina - Carthagène des Indes

  • Manifestation Plaza de la Paz - Carthagène des Indes

  • Plaza San Pedro Claver - Carthagène des Indes

  • Río Don Diego

  • Près du pont du Río Don Diego

  • Pont du Río Don Diego

  • Río Don Diego

  • Río Don Diego

  • Cabosses, fruits du cacaoyer

  • Indien Tayrona

  • Indienne Tayrona

  • Indien Tayrona

  • Indien Tayrona

  • Río Don Diego

  • Indien Tayrona

  • Hostel Caoba House - Palomino

  • Rencontre du Río Don Diego et de la mer des Caraïbes

  • Río Don Diego

  • Pélicans

  • Rencontre du Río Don Diego et de la mer des Caraïbes

  • Rencontre du Río Don Diego et de la mer des Caraïbes

  • Petit goût d'exceptionnel

  • Mer des Caraïbes

  • "Mon" oiseau, dit Hubert

  • Des iguanes souvent étonnants

  • Pour le plaisir...

  • Très patientes...

  • À Gamarra, chacun son tour...

  • Le Río Magdalena à Gamarra

  • Le Río Magdalena à Gamarra

  • Barichara

  • Ruelle de Barichara

  • Ruelle de Barichara

  • Barichara - Cathédrale de l’Immaculée Conception

  • Barichara - Cathédrale de l’Immaculée Conception

  • Barichara

  • Ruelle de Barichara

  • Barichara - Chapelle de Jesús Resucitado

  • Barichara - Cimetière de la Chapelle de Jesús Resucitado

  • Barichara - Iglesia Santa Bárbara

  • Postière de Barichara

  • Écoliers de Barichara

  • Rue de Barichara

  • Rue de Barichara

  • Rue de Barichara

  • Barichara - Et une 4L... Elle n'est pas la seule

  • Rue de Barichara

  • Barichara - Colombes de l'Hospedaje Don Juan

  • Barichara - Hospedaje Don Juan

  • Barichara - Hospedaje Don Juan

  • Barichara - Camino Real

  • Barichara - Camino Real

  • Barichara - Camino Real

  • Barichara - Camino Real

  • Canyon Chicamocha

  • Canyon Chicamocha - Monument à la Santandereanidad

  • Canyon Chicamocha - Monument à la Santandereanidad

  • Canyon Chicamocha - Monument à la Santandereanidad

  • Canyon Chicamocha - Monument à la Santandereanidad

  • Canyon Chicamocha - Monument à la Santandereanidad

  • Canyon Chicamocha - Monument à la Santandereanidad

  • Popayán - Parque Caldas

  • Popayán - Parque Caldas

  • Popayán - Halte à la corruption

  • Popayán

  • Popayán

  • Popayán

  • Popayán

  • Popayán

  • Popayán

  • Popayán

  • Popayán - Muchas gracias pour ces fleurs

  • Popayán - Lamelles de coco enrobées de miel

  • Popayán

  • Popayán

  • Silvia - Place de l'église

  • Silvia

  • Silvia - Place de l'église

  • Silvia - Place de l'église

  • Silvia - Place de l'église

  • Silvia - Place de l'église

  • Silvia - En attendant le 4x4 collectif

  • Rue de Silvia

  • Rue de Silvia

  • Silvia - Coop Indigena

  • Silvia - Charmante Guambiana

  • Silvia - On monte dans le chiva, le bus, maman...

  • Silvia - Chiva, nom de ces bus

  • Silvia - 4x4 collectif

  • Silvia - 4x4 collectif

  • Un des trois lacs autour de Silvia

  • Aux alentours de Silvia

  • Aux alentours de Silvia

  • Aux alentours de Silvia

  • Aux alentours de Silvia

  • Aux alentours de Silvia

  • Fermier près de Silvia

  • Fermier près de Silvia

  • Aux alentours de Silvia

  • Aux alentours de Silvia

  • Aux alentours de Silvia

  • Aux alentours de Silvia

  • Aux alentours de Silvia

  • Marché de Silvia

  • Marché de Silvia

  • Marché de Silvia

  • Marché de Silvia

  • Marché de Silvia

  • Marché de Silvia

  • Marché de Silvia

  • Silvia - En route vers La Campana

  • Silvia - La Campana

  • Silvia - La Campana

  • Silvia - La Campana

  • Silvia - La Campana

  • Silvia - La Campana

  • Silvia - La Campana

  • Silvia - Culture de pavots - La Campana

  • Silvia - Culture de pavots - La Campana

  • Silvia - Écolière de La Campana

  • Silvia - École primaire de La Campana

  • Silvia - Écolière de La Campana

  • Silvia - Écoliers de La Campana

  • Silvia - Photo de Patrice en 1986

  • Aux alentours de Silvia

  • Ipiales - Plaza 20 de Julio et sa Cathédrale

  • Ipiales - Plaza La Pola - Iglesia San Felipe

  • Ipiales - Plaza La Pola - Iglesia San Felipe

  • Ipiales - Sanctuaire de Las Lajas

  • Ipiales - Sanctuaire de Las Lajas

  • Ipiales - Crypte du Sanctuaire de Las Lajas

  • Ipiales - Crypte du Sanctuaire de Las Lajas

  •  Carte Colombie dans le Monde

    (Pour zoomer... clic sur + en haut à gauche / ou double-clic sur la carte)

Stacks Image 46798

La Colombie dans le Monde… clic sur la carte 


Merci pour votre soutien…
. Carthagène des Indes
Hôtel El Pedregal
. Palomino
Hostel Caoba House
. Cabo de la Vela
Playa Bonita
. Riohacha
Hôtel Yalconia del Mar
. Aguachica
Hôtel La Bendición de Dios
. Barichara
Hospedaje Don Juan
. Girardot
Hôtel Restaurant Transportador
. Cali
Hôtel Rochy
. Popayán
Hôtel La Gaitana
. Silvia
Hôtel Restaurant La Parrilla
. Pasto
Hôtel Restaurant Terminal
. Ipiales
Hôtel Colonial

© 2017 - 2018 Jacqueline Gout / Hubert Dan